Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2014

Procès Dieudonné : le jour où la République s’est définitivement discréditée.

Cet article a fait l'objet d'une publication sur le site Nouvelles de France.

Image 4.png

 

Dégueulasse. C’est le seul mot qui peut venir aux lèvres pour qualifier le lamentable simulacre de justice auquel la France a assisté médusée aujourd’hui. Une mise en scène grotesque pour une mise à mort honteuse. Tout ça était cousu de fil blanc. Valls savait très bien qu’il pouvait compter sur ces petits copains.

Un ordre venu d’en haut, à la dernière minute, de la petite clique des oligarques à la tête de notre pays, qui bafoue la décision que le tribunal compétent vient de rendre ? Un procès organisé à la va vite ou les avocats du présumé coupable ne peuvent même pas se rendre ? Ben voyons ! C’est gros comme un 36 tonnes ! Qui pourrait croire que c’est une justice normale ?  Pourquoi Dieudonné aurait-il droit à une justice particulière?

Nos institutions se sont définitivement discréditées aux yeux du Peuple. La sacrosainte république est vérolée jusqu’au plus haut niveau par ces réseaux de voyous bien organisés, ces lobbys qui ne servent que leurs intérêts au détriment de l’intérêt du pays. Il est temps de changer de régime avant que cette pseudo-démocratie ne se mue en véritable tyrannie. Qu'est ce que c'est que ce pouvoir qui dicte aux citoyens ce qu’il faut dire, ce qu’il faut penser, ce dont il doivent rire et ne pas rire !???

Ce n’est même plus la liberté d’expression, c’est la liberté de penser qui est en jeu! Ou sont nos artistes, ou sont nos belles âmes, ou sont nos libres penseurs? Ou sont les hommes libres ?
De décisions exceptionnelles en décisions exceptionnelles c’est le principe fondamental de notre pacte social qui est violé, ce qui n’est pas négociable, la valeur ultime de nos sociétés dites libres, ce qui justement doit être intouchable.

Qu’est que cette parodie veut dire sinon une justice aux ordre du pouvoir. C’est la séparation des pouvoirs, le socle de notre société de droit, qui est supprimée. C'est donc aujourd'hui le gouvernement qui décide de ce qui est bien et ce qui est mal. D'abord des décisions exceptionnelles, puis un état de crise exceptionnel, puis les pleins pouvoirs, puis le Patriot act, et tout ça au nom de quoi, de l’antiracisme ???? Ne me dites pas que vous y croyez encore.

Dieudonné une menace pour le pays ? Une menace pour le gouvernement oui ! Une menace pour toute la petite clique droite-gauche qui se partage le pouvoir, certainement! Mais la vraie menace pour la France c’est vous Monsieur Valls, vous et vos donneurs d'ordre qui nous menez droit à l'émeute généralisée! Mais peut être avez-vous besoin d’affrontements pour justifier votre politique répressive de contrôle de la population ? N’est ce pas Monsieur Valls ? Rien de tel que des petites bousculades montées en épingle sur Canal+ pour justifier la présence de plus en plus démesurée de votre soldatesque casquée et armurée.

Non Monsieur Valls, la république n’a pas gagné aujourd’hui, la république a seulement perdu toute crédibilité. Et les Français sauront en tirer les conséquences.

 

Commentaires

Il y a peu de temps, le Canard enchaîné diffusait des caricatures du prophète Mahomet. Toute l'intelligencia montait au créneau pour défendre la liberté d'expression et la laïcité en France. Heurtant ce qu'il y a des plus important, à savoir leur foi, de nombreux citoyens français ont accepté ces caricatures au nom de la laïcité et de la liberté d'expression.

Je pense que les propos et discours de Dieudonné sont outrageants et caricaturaux de la communauté juive. Je ne peux que condamner ces propos. Mais pourquoi un ministre régalien en arrive t'il à interdire un simple spectacle d'un humoriste (que l'on aime ou que l'on aime pas). La liberté d'expression n'est plus de mise??

Il y a bien évidemment un lobby et surtout un ministre qui veux jouer une carte politique au vue du bilan pathétique de son mentor François Hollande. Avoir le lobby juif est avant tout financier et politique.

Bref triste leçon de laicité et de liberté d'expression...

Écrit par : mbarck | 17/01/2014

Il me semble à regarder le dernier passage télé du regretté Coluche que cette leçon de savoir penser et s'amuser à rire, ne date pas d'hier. Le parcours de Dieudo en sera à nouveau un triste révélateur. Je souhaite qu'il continue longtemps de filer des boutons aux pousseurs de manettes démocratiques.

Écrit par : Djef | 16/04/2014

Les commentaires sont fermés.